Je souhaite aider mes enfants de mon vivant

Publié le 9 janvier 2024
Faire une donation de son vivant et aider ses enfants sans changer son confort de vie. Avez-vous envisagé la vente de votre maison à un promoteur ?

La donation de son vivant : une pratique de plus en plus courante.

Le don de son vivant est une pratique de plus en plus fréquente. Elle permet bien entendu d'optimiser les transmissions de patrimoine, mais elle permet surtout d'aider ses enfants financièrement dans leur projet de vie.

Tous les parents voudraient pouvoir aider leur enfant dans leurs projets. Malheureusement pour l'écrasante majorité d'entre eux, lorsqu'ils possède du patrimoine il se limite à leur résidence principale.

Malheureusement, pour bon nombre d'entre eux, leur patrimoine se limite souvent à leur résidence principale. Vendre cette propriété à un promoteur peut dégager une plus-value significative, permettant ainsi d'apporter une aide financière à vos enfants sans affecter votre qualité de vie tout en préparant votre retraite.

Comment la vente de mon pavillon peut-il aider mes enfants?

Il se peut que votre terrain ait une valeur supérieure à celle de votre maison. Cette situation se produit parfois lorsque le Plan Local d'Urbanisme (PLU) autorise la construction de logements collectifs. Dans ce cas, un promoteur immobilier peut être intéressé par l'acquisition de votre maison.

Les plu-values issues de ce genre de transaction peuvent être substantielles, vous offrant la possibilité d'acheter un nouvel appartement ou une nouvelle maison, et de distribuer le surplus à vos enfants.

De plus, vous êtes dans une position favorable pour vous lancer dans un projet immobilier. Effectivement, vous n'êtes pas pressé de vendre votre maison, ce qui vous laisse suffisamment de temps pour mûrir votre projet immobilier - un atout considérable. Souvent, c'est le délai prolongé (de 12 à 20 mois entre la promesse de vente et l'acquisition finale) qui dissuade un propriétaire de s'engager dans la vente à un promoteur.

Comment la vente de mon pavillon peut-elle m'aider à préparer ma retraite?

En France, une propriété change en moyenne de propriétaire tous les 45 ans. Ainsi, une fois passés 60 ans, lorsqu'on acquiert une résidence principale, il est judicieux de s'y voir vivre à l'âge de 80 ans. La maison dans laquelle vos enfants ont grandi ne correspond généralement pas aux exigences de votre vie de retraité. Par conséquent, la vente de votre maison initialement envisagée pour soutenir vos enfants pourrait finalement être une opportunité pour anticiper de manière plus efficace vos besoins en matière de logement pour les décennies à venir (maison/appartement de plain-pied, accessibilité aux transports, proximité avec les services, etc).

Vendre son pavillon sans changer d'adresse!

En décidant de vendre votre maison, si vous êtes prêt à troquer celle-ci pour un appartement, vous pourriez même rester dans le même quartier. De fait, vous pourriez potentiellement devenir l'acquéreur d'un des appartements de l'immeuble qui sera construit sur votre ancien terrain. Le promoteur se charge de trouver et de financer un logement temporaire pendant la réalisation du projet immobilier. Une fois les travaux terminés, vous emménagez dans votre nouvel appartement, situé à votre ancienne adresse.

Ces arrangements vous permettent non seulement de rester dans votre quartier, mais ils peuvent aussi vous aider à obtenir une offre plus avantageuse de la part du promoteur. Si vous choisissez de revenir dans le nouvel immeuble, le promoteur n'a pas besoin de chercher un autre acheteur et doit dépenser moins pour l'achat de votre terrain (il doit seulement payer la différence entre le coût du terrain et le prix du logement qu'il vous vend).

Donc, toutes les conditions sont réunies pour que vous puissiez négocier meilleure une offre.

Action !
Découvrez la valeur de votre maison. Et surtout celle de votre terrain.